NOVEMBRE 21
05 VEN. | 20 H 30
06 SAM. | 17 H 30
20 H 30
07 DIM. | 16 H 00
12 VEN. | 20 H 30
13 SAM. | 17 H 30
20 H 30
 
 
DURÉE / 1 H 15
 

PLEIN TARIF / 18 €
RÉDUIT A* / 15 €
RÉDUIT B** / 12 €

 

* tarif réduit A : carte étudiants, demandeurs d'emploi, carte Senior Plus ville de Nice, adhérents Blue Moon

** tarif réduit B : enfant de - 12 ans, bénéficiaires des minima sociaux (RSA, ASS, AAH, minimum vieillesse)

Un justificatif vous sera demandé lors du retrait des billets.

EN VERS
ET CONTRE TOUT
PATRICK COFIN

Genre | Seul en scène / Humour

Production | L'Illustre des astres

Mise en scène | Patrick Cofin

Distribution | Patrick Cofin

Absurdité, non-sens, trivialité, poésie, sont quelques-uns des ingrédients qui composent ce One man Show (un homme chaud en français).

Ainsi s'enchaînent des instants de vie, mettant en scène des personnages peu reluisants, si loin de nous, et pourtant si proches.

Chaque scène est une brève histoire du temps. Polémiste, farfelue, subversive. Âmes sensibles s'abstenir.

Un voyant étrangement éclairé, un militaire d'élite, un facteur zélé, un savant déroutant, une nonne triste, un abbé débridé...

Textes déclamés, surjoués parfois, chantés, ânonnés, avec la plus grande sincérité.

Toute ressemblance avec des Personnes existantes ou ayant existé n'est pas totalement fortuite.

Nombre de ces récits sont écrits en vers

En moins bien que Molière

Jean Baptiste Poquelin ne rime-t-il pas avec Patrick Cofin *?

 

Concepteur de ce spectacle et acteur. Formé à l'école du Théâtre National de Marseille Marcel Maréchal. TAG Teatro de Venise, assistant d'Armand Gatti, préparateur de commande à Intermarché, manutentionnaire, facteur, et... Fonctionnaire !

 

Quelques extraits de Presse :

 

« On l'a pas vu mais ça doit-être vachement bien » Le Figaro

« On s'est trompé de salle ! » Le Monde

« On a crevé sur l'autoroute, on est arrivés à la fin » Télérama

« Y voulait nous faire payer on a rebroussé chemin » Paris Match

« Que confuzzione sara perche ti amo » La Stampa

« Beau et con à la fois » J. Brel